Publication : Thomas Kirchner, « Les Reines de Perse aux pieds d’Alexandre de Charles Le Brun : tableau-manifeste de l’art français du XVIIe siècle » (éditions de la MSH, 2013)

a8c48fb5a6Thomas Kirchner

Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, Paris
2013
ISBN 978-2-7351-1617-1
12,- EUR

 

La famille de Darius, tableau peint en 1660/1661, marque le début de la carrière de Charles Le Brun comme peintre du roi, elle marque également le début du gouvernement personnel de Louis XIV. Cette œuvre ouvre une nouvelle époque de la peinture en France, elle montre l’importance du dialogue avec la théorie de l’art moderne d’origine italienne, et incarne également une politique royale qui poursuit l’idée d’intégrer l’art moderne à ses stratégies. Pour mieux en saisir la signification complexe, cette étude analyse l’œuvre sous divers angles, elle s’attache au point de vue de la théorie politique, comme à celui de l’historiographie ou encore à l’histoire de la psychologie.

 

Sommaire

Prologue : L’Apothéose d’Hercule
La genèse des Reines de Perse aux pieds d’Alexandre
Le tableau de Le Brun et son contexte politico-artistique
L’embarras du spectateur
La description d’André Félibien
Louis XIV – un nouvel Alexandre
Historia magistra vitae – l’Histoire peinte
Les implications politiques
Les Reines de Perse et la théorie de l’État
La naissance de la psychologie française
Chef-d’œuvre et tableau-manifeste
Gloire et fortune des Reines de Perse aux pieds d’Alexandre
Le contre-projet de Pierre Mignard
Glissements de perspective : la postérité des Reines de Perse aux pieds d’Alexandre
Notes
Remerciements
Crédits photographiques

 

Acheter ce livre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *