Réédition : Katia Béguin, « Les princes de Condé Rebelles, courtisans et mécènes dans la France du Grand Siècle » (Champ Vallon, 2012)

indexLes princes de Condé Rebelles, courtisans et mécènes dans la France du Grand Siècle
Katia Béguin
 

Les princes de Condé, cousins des rois Bourbons, appartenaient à une lignée de gentilshommes malcontents, où se perpétuaient l’insubordination et le devoir de résistance au souverain. Coutumiers des prises d’armes spectaculaires, ils s’inclinèrent pourtant, après la Fronde, devant la toute-puissance du Roi-Soleil. Aussi le sort de la maison princière parut-il emblématique

de celui d’une haute noblesse tombée tout entière « de révolte en servitude ». Au-delà de cette image des grands fauves domestiqués, Katia Béguin révèle les motifs de la lente conversion des Condé à l’obéissance, entre le ministériat de Richelieu et le crépuscule du règne de Louis XIV. À la lumière d’archives inédites, elle réexamine les fondements de la puissance d’une famille illustre, en un temps où l’affermissement de l’autorité du roi paraît anéantir toute forme d’influence et de prestige rivale.

 

Sommaire

Avant-propos par Daniel Roche

Introduction

Première partie La Fronde condéenne : un paradoxe (1630-1659)

 

Chapitre 1: La montée en puissance d’un lignage (1620-1648)

Une fortune rapidement constituée

Un héritage modique

Une politique de rassemblement méthodique

La donation du patrimoine des Montmorency

Le rétablissement des «liens de pouvoir»

Un soutien de Richelieu

Une clientèle influente : les dévots

Le protecteur des alliés du cardinal

Les dividendes des finances royales

L’intéressement aux affaires du roi

L’argent du pouvoir

 

Chapitre 2: L’espoir d’un clan

Le plus célébré des chefs de guerre

L’hommage des lettres aux armes

Un prestige cultivé

L’incarnation du prince parfait

Le sang des Montmorency

L’hôtel de Condé : une société dominée

par la parentèle maternelle

Le rejeton d’une lignée de connétables

Un idéal commun et réprouvé : l’«éthique de l’honneur»

Le nouveau patron de la caste

La récupération de la clientèle ducale

Les implications du patronage

Le renforcement du clan : les alliances

 

Chapitre 3: Une domination contestée, puis combattue

Des prétentions récusées

Les Importants : une coalition contre les Condé

Le prix de l’assistance militaire

La revendication de l’héritage Brézé

Le patronage militaire, un objet d’affrontement

La valeur contre la faveur

Une puissance à réfréner

Soutien du roi protecteur des siens :

deux vocations incompatibles

Condé, pivot des fidélités

L’avocat des frondeurs

La guerre ouverte avec Mazarin

 

Chapitre 4: Le parti des princes : une coalition composite

Du clientélisme ordinaire à la formation d’une faction

Des liens formels : traités et alliances

Les succédanés de la fidélité

De client à partisan : une conversion malaisée

Caractéristiques du parti condéen

Une implantation provinciale

Des transfuges de l’armée royale

Un assemblage instable

La survie des liens de fidélité (1654-1659)

Les auxiliaires de la guerre

Un objectif : la préservation de la fortune princière

 

Deuxième partie Les clientèles, un monde presque clos

Chapitre 5: Une stabilité cultivée

Un moment révélateur : le rétablissement de 1660

Un échec des négociations de paix: le retour au statu quo ante

Des récompenses éclatantes

La maison domestique, un symbole?

Des permanences structurelles

Une approche épistolaire : les «liens de la civilité»

Des attachements ataviques

Les «ayants droit» au patronage

 

Chapitre 6: Un réseau hiérarchisé et centralisé

Les filières de la protection

Rareté de la demande directe

Les voies de la faveur

Le canal privilégié de la domesticité

Bénéfices ecclésiastiques et patronage

Le poids des protections : bénéficiers et courtiers

Clients et gratifiés : une distinction à établir

La «sanior pars» des officiers princiers

Les constances de la faveur

Les éléments de la décision princière

La concentration des bienfaits

 

Chapitre 7: Au cœur du système : la maison domestique

Un substrat social hétérogène

Les domestiques

Les hommes d’affaires

La noblesse

Terres et gouvernements : les viviers dominants

Des origines géographiques diverses

Clientélismes politiques…

… Ou «fidélités réelles»

Une communauté matérielle

Le creuset domestique

Une société soudée

Les circuits de l’argent : le signe d’une cohésion

 

Chapitre 8: Le service du prince, un marchepied social?

Les fruits de la domesticité

Les rémunérations : fixité trompeuse et souplesse effective

Les services récompensés

Des privilèges recherchés

Les sources d’enrichissement

Les bilans des inventaires après décès

Le maniement des deniers princiers : une voie royale ?

Ascensions sociales. Des individus aux familles

Cursus parallèles et fins de carrières

Fils et filles de commensaux : départs et promotions

 

Troisième partie Patronage princier et absolutisme (1660-1709)

Chapitre 9: Les fondements du crédit princier

De la guerre à la cour

Le Grand Condé : un prestige militaire intact

«Roi de guerre» et stratégie de cabinet :

la fin des grands capitaines

Henri-Jules de Bourbon, le prince domestiqué

Une immense fortune

Un patrimoine consolidé

Clientèles et enrichissement:

la bataille des héritages

Les bons offices de Colbert

L’intéressement à l’économie princière

Crédit et créanciers : les signes du redressement

L’affermage des biens:

une exclusivité croissante des financiers

 

Chapitre 10: Puissance princière et pouvoir royal

Les mécanismes de la protection

Une influence politique amoindrie

Les interlocuteurs du pouvoir

Affinités et collusions d’intérêts

Une enclave judiciaire et fiscale

L’intervention dans le domaine judiciaire:

des sollicitations récurrentes

Une sauvegarde fiscale

Le gouvernement de Bourgogne, un espace tributaire

Pouvoirs et autorité du gouverneur

Impositions, protections, gratifications:

la trilogie féodale moderne?

 

Chapitre 11: Chantilly, un pôle artistique indépendant

L’édification d’une cour

Une nécessité de princes

L’emploi des artistes officiels

Réceptions et fêtes : une munificence affichée

Le temple de la renommée

Éloges du château: les images et les vers

Apothéoses princières

Mécénat et politique

Le théâtre, ressort d’un mécénat influent

La protection des auteurs dramatiques

L’entretien d’une troupe de comédiens

Dédicaces et envois d’ouvrages : les requêtes des auteurs

 

Chapitre 12: L’essence d’un mécénat

Un magistère du goût et du jugement

«Une approbation qui doit attirer toutes les autres»

Des amateurs éclairés

Un rare mécénat scientifique

L’académie Bourdelot :

une fondation de Henri II de Bourbon

Un patronage spécifique

Des libertins aux cartésiens

Une légitimation réciproque

La protection des hétérodoxes

Un recours pour les censurés et les «refusés»

Le repaire des rieurs et des aventuriers du Parnasse

 

Conclusion

La clientèle des princes de condé

Sources et bibliographie

Index des noms de personnes

 

Détails

Broché: 457 pages
Editeur : Editions Champ Vallon (20 novembre 2012)
Collection : Les classiques
Langue : Français
ISBN-10: 287673639X
ISBN-13: 978-2876736399
Dimensions du produit: 20 x 2,6 x 13,1 cm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *