Parution : Alexandre Dupilet, « La Régence absolue. Philippe d’Orléans et la polysynodie (1715-1718) » (Champ Vallon, 2011)

indexLa Régence absolue. Philippe d’Orléans et la polysynodie (1715-1718)
Alexandre Dupilet

 

A l’image de la Régence, période longtemps réduite à une époque de libertinage et de corruption des mœurs, suspendue entre l’imposant siècle de Louis XIV qui s’achève et le non moins imposant siècle des Lumières qui commence, la polysynodie ou gouvernement par conseils, mis en place par Philippe D’Orléans en 1715, est souvent présentée comme une vaine réforme qui ne suscita que désordre et embarras dans l’administration. Pourtant, de son fonctionnement, nous n’avons qu’une connaissance superficielle. C’est ce vide historiographique que cet ouvrage entend combler, en démontant la mécanique de cet édifice institutionnel et en revenant sur les circonstances de sa création et les motifs de sa suppression. Réflexion sur le fonctionnement de la Monarchie et sur l’activité au quotidien des conseils du Roi, analyse des rouages et des mécanismes de la gestion administrative du royaume, essai sur la vie politique des premières années de la Régence, une Régence absolue bien éloignée des clichés qui lui sont souvent accolés, ce livre résolument novateur apporte un éclairage nouveau sur les arcanes de l’État moderne.

 

Sommaire

INTRODUCTION
 
Première partie LA CRÉATION DE LA POLYSYNODIE
 
Introduction de la première partie
 
Chapitre I: Aux origines de la polysynodie
 
I. Les réflexions du clan des ducs: les origines directes de la polysynodie
 
Une œuvre chorale: la genèse des Tables et des Projets
Le système des conseils dans les mémoires politiques
de Fénelon et Saint-Simon: des architectures similaires
L’esprit de la réforme: la critique sociale et institutionnelle
du gouvernement de Louis XIV
 
II. Une influence incertaine: les projets de conseils particuliers
à la fin du règne de Louis XIV
 
Les conseils particuliers comme alternative
au gouvernement de Louis XIV: les propositions de Belesbat
Les bureaux particuliers comme gouvernement de régence:
les projets de l’entourage royal
Une circulation des idées?
 
III. Le gouvernement monarchique, terreau de la polysynodie
 
L’influence étrangère: les exemples espagnols et autrichiens
Gouvernement par conseils et collégialité
 
Chapitre II: Polysynodie et conquête du pouvoir:
la journée du 2 septembre 1715
 
I. Le roi se meurt: La place marginale de la polysynodie
dans la conquête du pouvoir
 
Philippe d’Orléans et la cour: le prince légitime
Les conseils: un argument négligeable dans la stratégie
de ralliement de Philippe d’Orléans
 
II. Le roi est mort: le statut incertain de la polysynodie
pendant la journée du 2 septembre
 
Le Prince que voilà
Le statut de la polysynodie dans la phase préparatoire
à l’assemblée parlementaire
La polysynodie, enjeu de ralliement des parlementaires
 
III. Vive M. le Régent: un portrait politique du duc d’Orléans
 
Chapitre III: Les acteurs de la polysynodie
 
I. Amis et ennemis: le rapport au Régent comme critère principal de nomination
 
Neutraliser les adversaires politiques
Récompenser les fidèles
 
II. Les autres critères de nomination: la marge de manœuvre du Régent
 
Le primat des compétences
La recherche de l’équilibre
 
Deuxième partie LA MÉCANIQUE DES CONSEILS
 
Introduction de la deuxième partie
 
Chapitre IV: L’architecture du gouvernement
 
I. Les premiers pas du gouvernement par conseils
 
La prompte nomination des conseillers
Agir puis réfléchir: l’installation des conseils
 
II. Les compétences des conseils particuliers: examen des ordonnances de règlement
 
Les conseils, héritiers naturels des départements ministériels
Les transferts de compétences
Les logiques de répartition des compétences entre les conseillers
Les procédures administratives
 
Chapitre V. L’activité des conseils
 
I. Au fil des séances des conseils
 
Le déroulement des séances
Les affaires traitées en conseil
 
II. Les chevilles ouvrières des conseils: bureaux et commissions
 
Bureaux et commis: la continuité administrative
Commissions extraordinaires, comités et instances d’exception: les auxiliaires du Conseil de finances
 
Chapitre VI: Le circuit des affaires
 
I. Au cœur des conseils: les principaux circuits administratifs de la polysynodie
 
Le Conseil de Régence contourné:
les Conseils de la guerre et de conscience
Le Conseil de Régence consulté:
les Conseils du dedans, de commerce, de finances et de marine
 
II. Le cheminement des affaires en dehors des conseils
 
En amont des conseils: introduction et distribution des dossiers,
préparation des assemblées
En aval des conseils: rédaction et expédition
En dehors des circuits traditionnels: concertation et élimination
 
Troisième partie LA FIN DE LA POLYSYNODIE
 
Introduction de la troisième partie
 
Chapitre VII: La chute des conseils
 
I. Les causes de la suppression des conseils
 
Les critiques de l’opinion
Les conflits récurrents au sein des conseils
Le déclin des conseils
Les conseils, instruments d’opposition à la politique du Régent
 
II. Septembre 1718: la dissolution des conseils
 
III. Le retour à l’ancien système institutionnel?
 
Chapitre VIII: Le bilan de la polysynodie
 
I. Politiques de la Régence
 
Une politique de sortie de guerre
L’implication des conseils dans l’élaboration des politiques
 
II. Les conseils et la marche des affaires
 
Les conseils et la routine des affaires
Le développement de l’administration centrale
 
CONCLUSION GÉNÉRALE
 Annexe
Dictionnaire de la polysynodie
Sources et bibliographie

 

Détails

Broché: 436 pages
Editeur : Editions Champ Vallon (21 avril 2011)
Collection : Epoques
Langue : Français
ISBN-10: 2876735474
ISBN-13: 978-2876735477
Dimensions du produit: 24 x 2,8 x 15,6 cm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *