Parution : « Le Versailles des présidents : 150 ans de vie républicaine chez le Roi-Soleil », de Fabien Oppermann (coédition CRCV/Fayard)

Le Centre de recherche vient de lancer une nouvelle collection, intitulée « Lieux et expressions du pouvoir », coéditée avec les éditions Fayard.

La collection « Lieux et expressions du pouvoir » propose des travaux inédits destinés à un large public. Ces monographies apportent un éclairage neuf sur les résidences royales européennes comme lieu de représentation et de pouvoir depuis le XVIe siècle jusqu’à nos jours, par exemple à travers une étude thématique, l’analyse d’un règne, d’un système politique ou d’une personnalité historique emblématique.
La collection, coéditée avec les éditions Fayard, est dirigée par Mathieu da Vinha, directeur scientifique du Centre de recherche.

Le premier titre vient de paraître :

9782213681269-X_0Le Versailles des présidents : 150 ans de vie républicaine chez le Roi-Soleil de Fabien Oppermann, coédition Centre de recherche du château de Versailles / Éditions Fayard (collection « Lieux et expressions du pouvoir »), mars 2015, 13,5 x 21,5 cm, 308 p., 1 cahier quadri de 8 p., 19 € (ISBN : 9782213681269).

Le château de Versailles, symbole de la grandeur monarchique française, est, depuis cent cinquante ans, un haut lieu de représentation de la République. D’Adolphe Thiers, poussé par la Commune de Paris à s’installer dans la ville royale, à François Hollande, qui conserve le pavillon de la Lanterne pour l’usage présidentiel, les acteurs de la vie républicaine française, présidents, ministres, parlementaires, chefs d’État en visite, ont contribué à écrire l’histoire contemporaine du domaine.
Jusqu’en 1953, l’ancienne demeure royale accueille les élections présidentielles dans la grande salle du Congrès et, à partir de 1958, le Parlement s’y réunit pour réviser la Constitution. Les têtes couronnées et les chefs d’État étrangers les plus illustres sont invités à assister à des concerts à l’Opéra royal, à dîner dans la galerie des Glaces, à loger dans les somptueux appartements du Grand Trianon. De Gaulle y reçoit les Kennedy en 1961, Mitterrand choisit le château pour le sommet du G7 en 1982. Mais le domaine de Versailles est aussi le refuge privilégié des politiques, que l’on songe à Giscard d’Estaing y organisant ses cinquante ans en famille ou à Nicolas Sarkozy se réservant les douceurs de la Lanterne.
Deux siècles après la chute de la monarchie, le château de Versailles continue d’être le théâtre du pouvoir, de la République et de ses secrets.

Archiviste paléographe, diplômé de l’École pratique des hautes études et de l’Institut national du patrimoine, Fabien Oppermann est conservateur en chef au ministère de l’Éducation nationale. En 2004, il a soutenu sa thèse Images et usages du château de Versailles au XXe siècle, à l’École nationale des chartes.

Commander l’ouvrage

Éditions Fayard


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *