Article : Bruno Bentz, « Auguste Guillaumot et la redécouverte du château de Marly »

Auguste Guillaumot, Abreuvoir, gravure exposée au Salon de 1857. Collection particulière.

Auguste Guillaumot, Abreuvoir, gravure exposée au Salon de 1857. Collection particulière.

Le Bulletin du CRCV vient de publier l’article de Bruno Bentz, « Auguste Guillaumot et la redécouverte du château de Marly » à l’adresse suivante : https://crcv.revues.org/13275

Auguste Guillaumot (1815-1892) est un dessinateur et graveur d’architecture qui a contribué à la redécouverte du château de Marly. L’ancien château royal de Louis XIV, vendu sous la Révolution puis détruit au début du xixe siècle, n’était plus qu’un parc abandonné. élève d’Augustin-François Lemaître, Guillaumot appartenait à une famille de graveurs et de peintres. Il réalisa une longue carrière académique dans l’entourage d’Eugène Viollet-le-Duc. Il exposa régulièrement au Salon des artistes de 1842 à 1891 et obtint de nombreuses récompenses. Toutefois, l’essentiel de sa carrière fut consacré au château de Marly pour lequel il réalisa des vues d’après nature, des copies de documents d’archives et des reconstitutions, avant de s’installer définitivement dans le village de Marly. Dès 1857, il publia une monographie du château de Marly et exposa au Salon une vue de l’abreuvoir de Marly ; la Commission des monuments historiques classa ces vestiges peu de temps après. Cette première étude fut reprise et complétée dans un grand album illustré qui parut d’abord en 1865 chez l’éditeur d’art et d’architecture Auguste Morel. Une deuxième édition, augmentée de nouvelles gravures, parut en 1876, puis une troisième édition vers 1910, assurant une large diffusion de cet ouvrage. Guillaumot compléta ses recherches aux archives par plusieurs fouilles archéologiques dans le parc et fit aussi le premier relevé des vestiges du Pavillon royal. Il précéda ainsi les premières restaurations, les travaux de sauvegarde et les fouilles du début du xxe siècle.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *