Colloque : « Le Siècle des Lesdiguières : territoires, arts et rayonnement nobiliaire au XVIIème siècle » (Grenoble et Vizille, 25, 26 et 27 octobre 2017)

En associant par combinaisons matrimoniales son nom à celui des Créquy, le connétable François de Bonne, duc de Lesdiguières (1543-1626) a fondé une puissante dynastie ducale peuplée de gouverneurs, ducs et maréchaux de France. Les Lesdiguières et les Créquy ont marqué de leur empreinte le XVIIe siècle européen, tout en laissant de nombreuses traces encore visibles sur le territoire et dans le patrimoine français. Pour autant, aucune grande manifestation scientifique ne s’est jamais attachée à leurs noms ni à leur histoire commune.

Ce colloque invite à interroger les relations qu’entretenaient les Lesdiguières-Créquy avec leurs différents territoires ainsi qu’avec les arts en croisant, pour la première fois, les connaissances et les approches de chercheurs de toutes disciplines, en particulier l’histoire et l’histoire de l’art, ainsi que des acteurs du monde culturel et patrimonial.

Outre les études centrées sur des personnages de la dynastie encore mal connus, seront envisagées des approches plus larges portant sur les sphères nobiliaires, les univers diplomatiques et curiaux, tant dans le registre des pratiques que dans celui des représentations liées au second ordre : les alliances matrimoniales et leurs enjeux, les réseaux d’hommes et leur maillage, les paradigmes nobiliaires et l’individu, les fonctions exercées dans la guerre, dans le domaine de l’administration provinciale et d’État de l’Ancien Régime en tant que lieutenant général ou gouverneur.

Dans cette perspective, sera mise en lumière la question de l’apparente distorsion existant entre une dynastie nobiliaire aux ambitions et au rayonnement internationaux et la permanence revendiquée d’un enracinement territorial fort, en Dauphiné, mais aussi en Provence.

Seront considérées tout particulièrement les liens étroits entre les Lesdiguières-Créquy et les arts. Leur rôle de mécènes, de commanditaires et de collectionneurs est un trait identitaire de la dynastie, dont témoignent de nombreuses œuvres peintes, sculptées et gravées, les objets d’art, mais aussi le mobilier, ainsi que des bâtiments et jardins (châteaux, hôtels particuliers…) et autres éléments architecturaux aujourd’hui entrés dans le patrimoine national.

Cette approche pose aussi la question de la mémoire et de la trace que les principaux acteurs de cette dynastie ont laissées ou cherché à laisser dans l’histoire (relations, mémoires, panégyriques…).

Comité d’organisation

– Anne Cayol-Gerin Chef du service patrimoine culturel à la Direction de la culture et du patrimoine du Département de l’Isère
– Alain Chevalier conservateur en chef du patrimoine, directeur du Musée de la Révolution française
– Marianne Clerc Maître de conférences d’Histoire de l’art – Habilitée à diriger des recherches en Histoire de l’art moderne, Université Grenoble-Alpes, LARHRA UMR 5190
– Olivier Cogne Directeur du Musée dauphinois
– Stéphane Gal Maître de conférences HDR en Histoire moderne, Université Grenoble-Alpes LARHRA UMR 5190 Labex ITEM
– Isabelle Lazier Directrice du Musée de l’Ancien-évêché
– Hélène Puig Responsable du Centre de documentation-bibliothèque Albert Soboul du Musée de la Révolution française

Comité scientifique

Philippe Bordes, Marianne Cojannot-Leblanc, Sylvène Edouard, René Favier, Michel Figeac, Jean Guibal, Pierre Rosenberg, Martin Wrede

 

Programme scientifique

Mercredi 25/10/2017 : Université Grenoble Alpes-MSH-Alpes
Modérateur : Sylvène Edouard

14h / Accueil : Allocution des personnalités présentes
14h30 / Introduction
Stéphane Gal : Lesdiguières entre histoire et mémoire

Session 1 : Les territoires du Connétable
15h / Christophe Vyt : Lesdiguières et l’iconoclasme
15h20 / Perrine Camus : Jean de Beins comme témoin du territoire de Lesdiguières
15h40 / José Godoy : François de Bonne, duc de Lesdiguières : l’armure portée et celle pour l’Éternité
16h / Echanges
16h30 / Christophe Caix : Le duc et la guerre : le maréchal de Créquy (vers 1575-1638), deuxième duc de Lesdiguières, entre panache, calcul et stigmates
18h / Visite de l’exposition temporaire du Musée de l’Ancien-Evêché : Les Alpes de Jean de Beins. Des cartes aux paysages (1604-1634)

Jeudi 26/10/2017 : Domaine de Vizille-Musée de la Révolution française
Modérateur : Marianne Cojannot-Leblanc
Session 2 : Héritage territorial et territoires des arts
9h / Frédéric d’Agay : La maison de Lesdiguières et la Provence
9h20 / Emmanuel Lemée : Le duc, le maréchal et le dernier Lesdiguières : stratégies nobiliaires européennes des fils de Charles II de Créquy
9h40 / Nicolas Courtin : Paule de Gondi, dernière duchesse de Lesdiguières et l’hôtel de la rue de la Cerisaie
10h00 / Echanges et Pause
11h00 / Robert Aillaud : Le Connétable et l’albâtre de l’au-delà…
11h20 / Anne Cayol-Gerin : Les décors d’une vie de château : le Vizille des Lesdiguières
11h40 / Échanges

Modérateur : Alain Chevalier
14h / Bruno Guilois : Antoine Pezey, généalogiste, héraldiste et peintre au service de la duchesse de Lesdiguières
14h20 / Moana Weil-Curiel : Les derniers feux d’une lignée de collectionneurs : le cabinet de Catherine de Rouge (1641-1713), marquise de Créqui
14h40 / Echanges et Pause
15h10 / Muriel Barbier : De Pierre de Gondi à Alexandre Du Sommerard en passant par Paule-Marguerite-Françoise duchesse de Retz-Lesdiguières : devenir d’un ensemble de satin jaune et bleu brodé de figures noires
15h30 / Jean Vittet : Les tapisseries de Charles III de Crequi
15h50 / Danièle Véron-Denise : Les tentures brodées de François II de Créqui (1629-1687)
16h10 / Echanges
18h / Visite de l’exposition temporaire du Musée de la Révolution française : La splendeur des Lesdiguières, le Domaine de Vizille au XVIIème siècle

Vendredi 27/10/2017 : Musée dauphinois
Modérateur : Jean Guibal
Session 3 : Quelle mémoire pour les Lesdiguières ?
9h30 / Chantal Spillemaecker : Le retable de Sainte-Marie d’en-Haut. Entre gloire de Dieu et bienfaiteurs
9h50 / Myriam Gilet : Le cœur du connétable de Lesdiguières : de la mort d’un grand à l’autopsie d’une mémoire nobiliaire sous les premiers Bourbons
10h10 / Gérard Bourgin : Lesdiguières : itinéraire d’une mémoire (XVIe – XXIe)
10h30 / Elodie Vaysse : A propos des portraits de ducs de Lesdiguières. Le peintre protestant au service de la haute noblesse au premier XVII e siècle
10h50 / Thomas Delvaux : Les conditions d’une fusion dynamique : convergence de stratégies matrimoniales, héritages matériels & symboliques
11h10 / Echanges
11h40 / Conclusions du colloque : Marianne Clerc et René Favier

13h30 / Visite de l’exposition temporaire du musée dauphinois : Lesdiguières, le prince oublié

Contact :
Marianne Clerc [ mailto:marianne.clerc@univ-grenoble-alpes | marianne.clerc@univ-grenoble-alpes ] .fr
Stéphane Gal [ mailto:stephane.gal@univ-grenoble-alpes | stephane.gal@univ-grenoble-alpes ] .fr

 

Source : AHMUF


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *