Parution : Frans Pourbus le Jeune 1569-1622 (Éditions Faton)

 

Frans Pourbus le Jeune, fut le plus réputé des portraitistes des princes au début du XVIe siècle. En France, c’est surtout à travers ses tableaux que l’on connaît Henri IV, Marie de Médicis, mais aussi le jeune Louis XIII. La carrière de l’artiste, actif en Flandres, en Italie, dans le Saint Empire, puis à la cour de France, donne un aperçu saisissant de l’Europe princière de son époque. Ce n’est pas le moindre des paradoxes du parcours de ce Flamand, typique produit du monde espagnol et autrichien, que d’être devenu le serviteur des rois de France. C’est Marie de Médicis, régente du royaume après la mort d’Henri IV (1610), qui fit venir Pourbus à Paris, depuis l’une des villes les plus raffinées de la péninsule italienne : Mantoue. Pourbus se place ainsi à la jonction des réseaux habsbourgeois, médicéen et bourbon. Cet ouvrage, le premier jamais consacré au peintre, présente l’ensemble de ses œuvres aujourd’hui identifiées comme telles, dont plusieurs inédites.

Blaise Ducos, Frans Pourbus le Jeune 1569-1622 : le portrait d’apparat à l’aube du Grand Siècle, Dijon, Faton, novembre 2011, 300 ill., 400 p., 148 €.

Source : Éditions Faton

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *