Recherche – État d’avancement du programme (juillet-août 2020)

Actes du workshop (2020)

Le travail éditorial concernant le collectif « Récits de voyages à Versailles, XVIIe-XIXe siècles » a franchi une étape cet été : tous les textes ont été relus par les trois directeurs de publication et revus par leurs auteurs en fonction des remarques qui leur ont été adressées. Toutes les contributions ont donc pu être adressées à Alexandra Pioch, responsable des éditions et publications numériques au CRCV,  afin d’être soumises à la relecture d’un correcteur professionnel. En voici le détail et les titres définitifs :

  • Sabatier Gérard, « Le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles. Présentation du programme de recherche et premiers résultats » [texte introductif]
  • Fogelberg Rota Stefano, « Versailles through Swedish eyes in the eighteenth century »
  • Giménez Sanllehí Enric-Eduard, « Los viajeros españoles en Versalles: entre la ausencia y la fascinación »
  • Göbel Angela, « Entre admiration et critique : Johann Friedrich Armand von Uffenbach à Versailles (1715) »
  • Griffin Stephen, « ‘Nothing in the world is finer’: diplomatic correspondence as a record of Versailles, 1670-1715 »
  • Mansel Philip, « Admiration to intimacy: Versailles and the English, from Louis XIV to Louis XVI »
  • Orzeł Joanna, « Le château de Versailles à travers le regard de jeunes voyageurs, futurs rois de Pologne : Auguste III et Stanislas-Auguste Poniatowski »

Colloque (2021)

Cet été, nous avons également sollicité des spécialistes des monarchies et des cours du XIXe siècle afin de les inviter à répondre à l’appel à communication de notre colloque « Le mythe de Versailles et l’Europe des cours, XVIIe-XXe siècles ». L’information a également été diffusée auprès de groupes de recherche et d’universités que nous n’avions pas encore contactés, notamment la Society for Court Studies et le groupe de recherche « Heirs to the Throne in the Constitutional Monarchies of Nineteenth-Century Europe (1815-1914) » (University of St Andrews).

Base « Visiteurs de Versailles »

Durant ces deux mois d’été, 23 nouvelles notices ont été ajoutées à la base.

Presque la moitié d’entre elles concerne des voyageurs venus de la République des Deux Nations, généreusement indiquées et traduites en français par Joanna Orzeł (maître de conférences à l’université de Lodz) :

  • 9 de ces notices couvrent le témoignage d’un aristocrate du nom de Jan Michal Kossowicz, précepteur de deux fils de magnats. La première, de mai 1685, relate la réception du doge de Gênes (cf. huile sur toile de Claude-Guy Hallé, 1715, en tête de cet article) ; la deuxième le mariage du duc et de la duchesse de Bourbon, en juillet de la même année. Les suivantes concernent l’année 1686 : la troisième raconte la cérémonie du Lavement des pieds le Jeudi Saint (11 avril), la quatrième le carrousel des Galantes Amazones (28 mai), la cinquième la cérémonie des chevaliers du Saint-Esprit (juin), la sixième deux journées à Versailles avec grandes eaux, visite des écuries, de la ménagerie, du Trianon de porcelaine (29-30 août), la septième l’audience de l’ambassadeur du roi de Siam (1er septembre), la huitième les audiences de congés données aux jeunes magnats (17 et 21 novembre). La neuvième et dernière, des 27 et 28 septembre 1687, relate une dernière visite de Versailles, notamment des cabinets de raretés et de l’orangerie.
  • Une autre notice en polonais rapporte le témoignage de Felicjan Junosza Piaskowski, aristocrate originaire de Loutsk (actuelle Ukraine), venu dans le cadre d’un Grand tour entre le 20 juin et le 28 septembre 1720. Il découvre Versailles avec émerveillement, bien que le château ne soit alors plus habité.

11 autres notices récemment ajoutées viennent enrichir le corpus de textes écrits par l’architecte suédois Nicodème Tessin le Jeune qui en étaient jusqu’alors absents :

Enfin, la base compte désormais deux notices supplémentaires se rapportant à des visites réalisées durant la deuxième moitié du XIXe siècle :

  • Celle du maréchal prussien Helmuth Karl Bernhard von Moltke, en décembre 1856, s’étendant au château, à Saint-Cyr et aux Trianons.
  • Celle de l’érudit portugais Luciano Cordeiro, venu en 1874 et laissant un témoignage lyrique de sa découverte de Versailles qu’il qualifie de « colosse sans âme ».

Le dépouillement n’a pas pu se poursuivre durant cet été en raison des autres chantiers en cours pour le programme et des limitations d’accès aux bibliothèques. Il reprendra à compter de début septembre, d’abord avec les catalogues en ligne, ensuite avec les ouvrages et les sources repérés à la Bibliothèque nationale de France. La recherche sur le corpus et notamment l’étude systématique des statistiques pourront elles aussi se poursuivre à compter de septembre/octobre.

Billets thématiques dans Les Carnets de Versailles

Les premiers résultats du travail d’analyse à partir de la base continuent à se matérialiser sous la forme d’articles publiés dans Les Carnets de Versailles. Un rendez-vous a eu lieu le 29 juillet dernier à ce sujet avec Lucie Nicolas-Vullierme, rédactrice en chef.

Le dernier article, « Visiteurs : à la messe », est paru le 20 juillet. Il revient sur ce moment-clé tel qu’il a pu être vu et vécu par les voyageurs étrangers. Entre l’entrée du souverain en fanfare, la musique, la quête ou encore l’Élévation de l’hostie, il s’agissait de relever les impressions qu’ils en ont laissées, de l’admiration à la réprobation en passant par la surprise.

Retrouvez les précédents articles de la thématique « Rituels de cour vus par les visiteurs étrangers » :

Publications

Au début de l’été, j’ai finalisé l’écriture de mon article « Les historiens et le mythe de Versailles en Europe, des années 60 à nos jours ». Ce texte ainsi que celui de Gérard Sabatier, « La recherche française récente sur Versailles et la cour. Problématiques et orientations », terminés et relus, ont été transmis à Alexandra Pioch. Ils sont actuellement en cours d’expertise et de relecture par un correcteur professionnel et paraîtront dans le Bulletin du CRCV.

Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

More Posts


Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search