Colloque : La salle de spectacle rectangulaire, en France et en Europe (XVIe-XVIIe siècles), du 27 au 30 juin 2012

À partir d’une date que l’on pourrait fixer au plus tard à 1548, on emploie comme salle de théâtre, en France, un espace rectangulaire, de dimensions variables, mais comportant souvent un plateau, un parterre et des galeries latérales, parfois un amphithéâtre. Ce lieu peut résulter d’une construction spécifique ou de l’aménagement, éphémère ou durable, d’un espace intérieur ou extérieur à caractère public, privé ou curial.
Ce genre de salle de théâtre s’emploie en France plus durablement, semble-t-il, que dans les autres pays européens. Il faut en effet attendre 1780, date de l’édification par Victor Louis du Grand Théâtre de Bordeaux, pour que se construise, dans notre pays, la première véritable « salle à l’italienne », c’est-à-dire un espace se caractérisant par un cadre de scène, une cage de scène, une salle arrondie tangente au cadre et une diposition des spectateurs organisée en fonction de la scène, en particulier par les cloisons des loges qui convergent vers la scène et non plus dans la salle.

Les historiens du théâtre n’ont quasiment jamais considéré la salle rectangulaire en elle-même et pour elle-même et n’y ont vu, dans le meilleur des cas, qu’une forme transitoire dans l’évolution inéluctable menant vers la salle à l’italienne conçue comme un modèle architectural d’une perfection indépassable et, dans le pire, qu’un espace de fortune que les troupes de comédiens investissaient faute de mieux, sans grand discernement et par commodité.

Partant de ce triple constat, ce colloque se propose plusieurs objectifs. Il s’agira de :
– déterminer les principales caractéristiques structurelles de la salle de théâtre rectangulaire française,
– cerner les diverses logiques (optique, dramatique, sociale…) auxquelles elle obéit,
– dégager sa spécificité par rapport non seulement à la salle à l’italienne, mais encore aux espaces homologues en usage en France et en Europe à la même époque, à vocation dramatique ou non.
En un mot, la salle rectangulaire française constitue-t-elle un modèle architectural propre à notre pays ou l’une des modalités d’un modèle à caractère européen ?

La salle de spectacle rectangulaire en France et en Europe (XVIe-XVIIe siècles), du 27 au 30 juin 2012, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, 59, rue Néricault-Destouches 37013 Tours
Séance inaugurale : Site Tanneurs, Extension, Amphi 4 – 3 rue des Tanneurs – 37000 Tours
Programme et renseignements


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.