Conférence, 13 décembre 2012 : Religion et politique dans les oraisons funèbres des souverains du XVIe siècle

Les oraisons funèbres sont l’occasion de porter un regard rétrospectif sur la vie d’un souverain ou sur les actes de souveraineté d’un prince à la croisée du religieux et du politique. Ce nouveau genre littéraire, qui émergea avec le protestantisme et prospéra pendant deux siècles à partir de 1550, avait certes pour objectif d’offrir une assistance spirituelle aux parents du défunt – « doctrina et consolatio » –, mais jetait simultanément la lumière sur la vie et l’action de ce dernier. Dans sa rétrospective, le prédicateur faisait entrer la vie du titulaire de la fonction publique dans des schémas bibliques ou l’orientait sur des modèles historiques. La commémoration était construite à l’aide de topoï établis et pouvait en outre posséder un caractère appellatif. La conférence tente de retracer cette construction de la commémoration (memoria) des souverains en s’appuyant sur divers exemples choisis et, par ce biais, de montrer l’interférence des sphères religieuses et politiques.

Conférence en allemand avec interprétation simultanée en français.

Programme disponible sur le site de l’Institut historique allemand.

Jeudi 13 décembre 2012 à 18h

Entrée libre sur réservation préalable : event@dhi-paris.fr ou 01 44 54 23 80
Institut historique allemand
Hôtel Duret-de-Chevry
8 rue du Parc Royal
75003 Paris


Vous aimerez aussi...