Parution : Le Roi hors de page et autres textes : une anthologie

Le 24 avril 1617, un roi de seize ans secoue le joug de l’enfance et fait assassiner le favori de Marie de Médicis, l’italien Concino Concini, maréchal de France et marquis d’Ancre : Louis XIII dit « le Juste » accède au pouvoir en portant le fer contre un tyran supposé. « Coup d’État ! » comme l’écrit Gabriel Naudé dans ses Considérations politiques, c’est-à-dire coup d’autorité, action d’éclat entreprise pour le bien public.
Dans les semaines, dans les mois qui suivent l’événement, de petits livrets célèbrent la merveille : le fils du Grand Henri s’est mis de lui-même hors de la dépendance d’autrui, le jouvenceau à poil follet est désormais hors de page
Stratégie politique, pratique de dissimulation, miracle de justice, intervention divine, retour de l’Âge d’or ? Peut-être. Mais floraison d’écritures surtout. Parmi les très nombreux récits parus sur les « années Concini », douze ont été ici sélectionnés, dont onze libelles anonymes imprimés entre 1615 et 1617. Retranscrits en français moderne, tous ces textes ont été annotés de manière à faciliter leur lecture. Étrange et fascinante lecture. Étrange et fascinant bouquet, où les vapeurs d’encens et les effluves de la grande Histoire le disputent aux parfums troubles de la plus basse intrigue.

Le Roi hors de page et autres textes, sous la dir. de Bernard Teyssandier, Éditions et Presses universitaires de Reims, coll. Héritages critiques, fév. 2013.

Commander l’ouvrage


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.