Parution : Philippe de la Hire (1640-1718), entre architecture et sciences

philippe de la hirePersonnage fascinant et polymorphe, Philippe de La Hire (1640-1718) reste un savant relativement peu étudié. Ses travaux de géométrie le font bientôt entrer à l’Académie royale des sciences, où il devient cartographe du royaume avec l’abbé Picard, s’intéresse à l’hydraulique, à la gnomonique, à la physiologie, à la botanique et à l’astronomie. Nommé professeur à l’Académie royale d’architecture en 1687, il rédige, outre de nombreux mémoires, un Traité de coupe des pierres puis un Traité d’architecture. Par ses travaux, et en particulier ceux concernant la mécanique des voûtes, il construit des liens profonds entre l’architecture et les sciences à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles, et joue un rôle central dans la constitution des sciences de la construction. C’est cette œuvre foisonnante que ce livre a pour ambition d’éclairer, à travers des contributions d’historiens des sciences, d’historiens de l’architecture et d’historiens de l’art.

Philippe de la Hire (1640-1718) : entre architecture et sciences, sous la dir. d’Antonio Becchi, Hélène Rousteau-Chambon et Joël Sakarovitch, actes du colloque de juin 2010, Paris, Picard, 2013.

Commander l’ouvrage



Citer ce billet
CRCV (2013, 12 avril). Parution : Philippe de la Hire (1640-1718), entre architecture et sciences. CRCV. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/naom

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search