Publication : Gênes au XVIIIe siècle, le décor d’un palais par Anne Perrin Khelissa

untitledAu XVIIIe siècle, au cœur d’évènements qui mettent à mal la souveraineté et le prestige de Gênes, l’aristocratie parvient à maintenir sa place économique et politique. Les palais que les familles de la noblesse de l’époque meublent et donnent à voir au public en sont la preuve incontestable : le décor installé dans ces demeures répond au décorum et à une stratégie qui vise à consolider l’établissement des familles par le moyen de l’héritage. Le palais Spinola à Pellicceria est paradigmatique de ces stratégies. Cet ouvrage éclaire les usages que l’aristocratie fait du décor, en analysant les meubles et les objets qui le composent, sous un angle à la fois social, juridique et esthétique. Il met aussi en évidence la cohérence des collections, enjeu majeur pour les familles, mais également contraintes potentielles pour les artistes et artisans auxquels elles passent commande.

 

Anne Perrin Khelissa, Gênes au XVIIIe siècle, le décor d’un palais, Paris, CTHS/INHA, octobre 2013.

Commander l’ouvrage sur le site du Comité des travaux historiques scientifiques.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *