Parution : Benoist Pierre, « La monarchie ecclésiale : le clergé de cour en France à l’époque moderne » (Champ Vallon, 2013)

indexLa monarchie ecclésiale: le clergé de cour en France à l’époque moderne
Benoist Pierre

Au cours de son histoire, le clergé de cour, sorte d’Eglise dans l’Eglise, a été la cible de constantes critiques qui visaient toujours à disqualifier le statut et la piété de ces hommes d’Église et notamment des plus éminents d’entre eux, les prélats de cour. Il s’agissait surtout de leur faire perdre le capital social et symbolique qu’ils avaient acquis en entrant dans l’Église. Accusés de se parer du manteau de la religion pour arriver à leurs fins, ils étaient affublés de tous les maux, de tous les péchés et de toutes les hétérodoxies : avidité, ambition, enrichissement, impiété, concussion, possession diabolique, machiavélisme, athéisme, libertinage, etc.

Ce livre analyse d’abord la fabrique de ces poncifs longtemps repris par les historiens, pour ensuite les écarter et comprendre la place, l’organisation et la fonction de cette Église curiale, de son avènement à la fin du Moyen âge jusqu’à son déclin relatif et successif dès le règne de Louis XIV.

Pourquoi pendant plusieurs siècles, l’État dit « moderne » a-t-il éprouvé le besoin de s’appuyer sur l’Église et principalement sur le clergé de cour pour se déployer et en quoi, à l’inverse, cette insertion recherchée a-t-elle contribué à servir les intérêts ecclésiaux, quitte au passage à en transformer non pas tant les objectifs de christianisation de la société et du monde, que les moyens d’y parvenir ?

 

Sommaire

INTRODUCTION
 Première partie QU’EST-CE QUE LE CLERGÉ DE COUR?
 Chapitre 1: L’invention du clergé de cour
L’invention polémique
L’auto-invention
L’invention historiographique: légende noire et légende dorée
 
Chapitre 2: Une Église dans l’Église
Du «bon serviteur» cléricalisé au «bon prélat» curialisé
Définition et transmission d’un «capital culturel»
Quand l’exception devient la règle
Des marqueurs identitaires: l’exemple du port de la barbe
L’investissement «symbolique» du clergé de cour: entre profane et sacré
La vie de cour: de la tentation d’Éros à l’idéal du saint prélat
Le spectacle du prélat de cour: une grammaire politico-religieuse
 
Chapitre 3: Entre service religieux et service politique
Spécialisation des charges et polymorphie du service
Du service de Chapelle au service du Conseil
Les prélats d’État et le service religieux: la définition d’une sainteté aulique
La Chapelle et le conseil politique: l’exemple du confesseur à la Renaissance
Conseils de vie, prophéties, astrologie
L’art de la négociation
Entre la cour du roi et la cour du pape
 
Deuxième partie L’ÂGE D’OR DU CLERGE DE COUR (v. 1480-v. 1560)
 Chapitre 4: Sacerdoce curial et mystique royale
La fidélité féodo-vassalique des ecclésiastiques de cour 2
La cour ou le diocèse? L’idéal du «bon prélat» selon Claude de Seyssel
Le salut par la cour: le cardinal d’Amboise
Gaillon ou la symbolique providentialiste d’un cardinal-ministre
Le service royal comme œuvre apostolique: Combefa et la cathédrale d’Albi
Les religieux prophètes de cour et la fabrique du roi-messie sous Charles VIII
Le clergé de cour et le messianisme sous Louis XII et François Ier
 
Chapitre 5. Réformer le monde par la cour
La monarchie ecclésiale dans la réforme de l’Église gallicane
Le clan d’Amboise, le service royal et la renovatio ecclésiale
L’Âge d’or par les Lettres: un clergé de cour humaniste
Architectes et mécènes du «Temple des Muses»
 
Chapitre 6. Face au grand cataclysme
Au cœur du désangoissement eschatologique de la cour
Au centre de la symbolique d’expiation royale
De la cour au diocèse
La pastorale diplomatique et l’évangélisme contre-réformateur: Georges de Selve
La sanctification diocésaine du prélat de cour: Louis Guillart et Guillaume Petit
Des prélats humanistes dans la confessionnalisation royale
Le rêve de l’Âge d’or: fin ou radicalisation?
 
Troisième partie LA MONARCHIE ECCLÉSIALE EN CRISE (v. 1560-v. 1610)
 Chapitre 7: Guerre ou paix de religion?
Le paravent de la résidence
Charles de Marillac: le roi de concorde et la cour décléricalisée
Les prélats de la paix religieuse en action
Jean de Monluc et la cour évangélique: la fin d’un rêve?
Charles de Lorraine et les siens: le roi guerrier et la cour surenchantée
Dans le feu de la prise de décision: la division des prélats de conseil
La prudence contre la violence: la Chapelle en désunion
 
Chapitre 8: Encadrer la cour pénitente
Henri de Valois, roi de guerre ou roi de paix?
Le clergé de cour entre la paix et la guerre
De la cour au couvent
Les réformes pénitentielles du clergé aulique: la cour contre le diocèse?
 
Chapitre 9: Face aux Rois hérétiques
Le saint cardinal contre le prince hérétique: la loi de catholicité
De la cour pénitente à la Sainte Union? Le clergé aulique et la Ligue
Le «monstrueux» assassinat du cardinal
Le rêve éphémère du Cardinal-Roi
 
Chapitre 10: Convertir le roi et sa cour
Un rallié de la première heure: le cardinal de Vendôme
La refondation de l’Église de cour
Des prélats du tiers-parti: schisme ou conversion royale?
Abjuration et conversion royales: les nouvelles cibles de l’Église de cour
Décléricalisation de l’État, resacralisation de la cour
 
Quatrième partie LA MONARCHIE CARDINALE ET L’ESSOR D’UNE CLÉRICATURE DE SERVICE (XVIIe-XVIIIe siècles)
 Chapitre 11: Du nécessaire retour de l’Église dans l’État
La grammaire théologico-politique des funérailles royales
Entre Rome et Paris: le clergé de cour face à l’antijésuitisme et au richérisme
L’Église au-dessus de l’État
 
Chapitre 12: Le roi dévot et la restauration de la monarchie ecclésiale
Les prélats de conseil de la régente
Les premières expériences des prélats-ministres
À la recherche de l’unité chrétienne: la politique dévote du clergé de cour
De l’Église à la cour: l’insertion aulique du cardinal de Bérulle
Les dévots et l’Église de cour
 
Chapitre 13: Richelieu et la centralisation de la monarchie ecclésiale
Retour sur la rupture théologico-politique de Richelieu
La galerie des prélats illustres
La mise au pas de la Chapelle
Au service de l’État: les créatures ecclésiastiques du Cardinal
Des serviteurs polyvalents de l’État et de l’Église
De la cour aux champs de bataille: les prélats d’armée
L’épée et la croix: de la victoire des armes à la conquête des âmes
La défense théologique des prélats d’armée et des prélats d’État
 
Chapitre 14. Vers une cléricature de service
La religion de Mazarin et le service d’État
L’entourage religieux de Mazarin
L’Église est dans l’État et l’État est dans l’Église
Le Roi-Soleil, chef de l’Église de cour
Épilogue: le renouveau du clergé de cour au début du XVIIIe siècle et ses conséquences
 
CONCLUSION
 
ANNEXES
Le clergé de cour en France à l’époque moderne
Les grands officiers de la Chapelle royale de Louis XI à Louis XVI
Les prélats diplomates de la Renaissance
Sources et bibliographie
Table des illustrations

 

Détails

Broché: 460 pages
Editeur : Editions Champ Vallon (2 mai 2013)
Collection : Epoques
Langue : Français
ISBN-10: 287673883X
ISBN-13: 978-2876738836
Dimensions du produit: 24 x 3 x 15,5 cm

Vous aimerez aussi...