Base de données en ligne : « Musiciens d’Église en France à l’Époque Moderne (MUSÉFREM) »

Sans titre-1 copieLa plupart des musiciens d’Ancien Régime ont reçu leur formation dans des maîtrises dépendant d’églises cathédrales ou collégiales, qu’ils aient ensuite exercé leur métier au service du culte catholique ou dans un cadre profane. Instance de formation musicale, l’Église est aussi une source d’emploi essentielle pour les musiciens et musiciennes, et ce partout en France, dans les provinces comme à Paris. C’est donc un vaste milieu professionnel que l’on touche à travers l’étude des musiques du culte.

L’enquête menée depuis plusieurs années par une petite équipe d’historiens et de musicologues nourrit peu à peu une base de données prosopographiques dédiée aux musiciens et musiciennes actifs dans les églises en 1790. La richesse documentaire de ce moment fournit un ample panorama sur la situation de la seconde moitié du XVIIIe siècle : effectifs employés dans les diverses églises du royaume, organisation du métier de musicien, déroulement des carrières, pratiques d’itinérance et de sociabilité…

Les résultats obtenus sont progressivement publiés en ligne. Il est déjà possible d’accéder librement aux notices de 12 départements : Alpes-de-Haute-Provence, Aude, Eure-et-Loir, Hérault, Lot, Nièvre, Nord, Orne, Pas-de-Calais, Sarthe, Vaucluse et Yonne. Pour chacun, on trouvera les biographies des musiciens exerçant au moins à temps partiel dans des églises (plus de 1 300), mais aussi une présentation synthétique du territoire, accompagnée d’outils complémentaires (liste des établissements cultuels employant des musiciens, classés par diocèse d’Ancien Régime ; carte de localisation ; bibliographie).

Les travaux préparatoires se poursuivent pour les autres départements. Seront prochainement ouverts à la consultation l’Allier, les Ardennes, le Cantal, le Loir-et-Cher, la Mayenne…
La base de données Muséfrem est diffusée sur Philidor, portail de ressources numériques du Centre de musique baroque de Versailles. Chaque notice biographique est dotée d’une URL pérenne aisée à citer en référence.

 

Consulter la base MUSÉFREM sur le portail PHILIDOR du Centre de musique baroque de Versailles.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.