Colloque international : « Les grandes résidences urbaines en Europe (1500-1830) » (22-23 mai)

LesgrandesresidencesurbainesenEurope15001830_Affiche22081Argumentaire

Les palais aristocratiques et les hôtels particuliers de la période moderne fascinent depuis longtemps le public qui y voit le suprême raffinement de l’art de vivre. Cet attrait se reflète dans les nombreux ouvrages monographiques qui décrivent leur architecture et leur intérêt esthétique.

Sur le terrain de la recherche, l’histoire urbaine et l’histoire de l’architecture ont tracé deux grilles de lecture différentes de ces résidences, polarisant le débat et suscitant l’interrogation « Why are houses interesting ? » de Peter Borsay (“Why are Houses Interesting?”, Urban History, vol. 34, n°2, 2007, pp. 338-46)

L’histoire urbaine, elle-même partagée entre les notions d’urbs et de civitas, a dû appréhender et croiser les outils de l’urbanisme, de la démographie, de la socio-histoire, de l’histoire économique et de l’histoire de l’art afin d’approfondir « la connaissance des formes, des pratiques et des modèles d’habitat » dans une approche interdisciplinaire que prônait déjà Olivier Zeller en 1999. (O. ZELLER et O. FARON, « Introductions. Histoire de l’habitat et histoire urbaine » in Ibidem, (dir.), « Habiter la ville, XVIIè-XXè siècles », numéro spécial des Cahiers d’histoire, 4, 1999, p.1).

Depuis, des avancées remarquables ont été enregistrées au sujet, entre autres, de la conception, de la construction et de l’implantation de ces grandes maisons dans la ville ainsi que des usages résidentiels, des représentations mentales et des pratiques sociales.

Pour autant, les occasions de pluridisciplinarité dans leur étude se révèlent encore peu suffisantes. C’est pourquoi ce colloque, issu d’une collaboration entre l’Université Libre de Bruxelles et l’Académie Royale de Belgique, a pour intention de confronter et allier différentes disciplines dans l’étude des grandes résidences particulières aux Temps modernes. Il réunit historiens, historiens de l’art et de l’architecture et archéologues autour des divers statuts de la grande maison urbaine (construction, habitation, patrimoine, repère urbain, médium politique et social) afin d’en saisir une (re)définition plurielle.

Ce colloque vise aussi à fédérer les recherches en Belgique et à les inscrire dans une dimension européenne soulignée par des débats très avancés dans des pays comme la France, la Grande-Bretagne et l’Italie, notamment.

P R O G R A M M E


VENDREDI 22

16 h 00
Accueil

16 h 15
Présentation du Palais des Académies – Le Palais des Académies : une résidence urbaine offerte au Prince d’Orange par les Belges
Francis Strauven (Professeur d’architecture émérite, U – Gent)

16 h 45
Visite guidée du Palais des Académies

18 h 00
Art de vivre et théâtre social. Quelques réflexions sur l’hôtel particulier parisien à l’époque moderne
Alexandre Gady (Professeur d’Histoire de l’art moderne, Université Paris I Panthéon – Sorbonne)

18 h 45
Séance de questions-réponses

19 h 00
Verre de l’amitié

SAMEDI 23

09 h 00
Accueil

09 h 15
Introduction : Les grandes résidences urbaines : un aperçu historiographique
Shipé Guri (Doctorante et assistante en Histoire moderne, Université libre de Bruxelles)

09 h 30
« Beaux quartiers » et mixité sociale à Bruxelles au siècle des Lumières
Claude Bruneel (Professeur émérite d’Histoire moderne, Université catholique de Louvain)

10 h 00
Choice and Reasoning in the Eighteenth Century London House
Rachel Stewart (Docteure en Histoire de l’art, Université de Reading)

10 h 30
Discussion

10 h 45
Pause-café

11 h 00
Apport de l’archéologie à la connaissance des demeures patriciennes urbaines : le cas de l’hôtel Merode-Westerloo à Bruxelles
Philippe Sosnowska (Post-doctorant, archéologue, CREA – Patrimoine, Université libre de Bruxelles)

11h30
Propriété aristocratique et ancrage politique à Vienne, 1680-1740
Eric Hassler (Chercheur à l‘Institut d’Histoire moderne et contemporaine, Université Paris I – CNRS)

12 h 00
Discussion

12 h 30
Pause déjeuner

14 h 30
La Maison Daurade et l’hôtel Saige : deux palais urbains de la noblesse de robe bordelaise à un siècle de distance (2e moitié XVIIe siècle – 2e moitié XVIIIe siècle)
Michel Figeac (Professeur d’Histoire moderne, Université de Bordeaux 3 – Montaigne)

15 h 00
La « casa da nobile » et sa valeur : le cas de Milan (XVIe – XIXe siècles)
Michela Barbot (Chargée de recherches, CNRS – IDHE, École normale supérieure de Cachan)

15 h 30
Discussion

15 h 45
Pause-café

16 h 00
Le nom des espaces de la demeure patricienne à Liège au XVIIIe siècle
Isabelle Gilles (Docteure en Histoire, Art et Archéologie, Université de Liège)

16 h 30
Discussion et conclusions

 

Détails

Lieu :
Palais des Académies (salle Prigogine)
Rue Ducale, 1 – 1000 Bruxelles

Inscriptions auprès de Mme Leonore Poncin :
leonore.poncin@academieroyale.be
ou de M. Olivier Damme :
olivier.damme@academieroyale.be

 

Retrouver le programme et les informations pratiques (.pdf)


Vous aimerez aussi...