Exposition : « Louis XV à Fontainebleau la “demeure des rois” au temps des lumières » (château de Fontainebleau, 2 avr. – 4 juill. 2016)

cf_programme_culturel_15-16-7La prédilection des rois Bourbons pour Fontainebleau ne devait jamais se démentir jusqu’à la Révolution. Louis XV, durant son long règne (1715-1774), fréquenta
assidument le château chaque automne, pour s’adonner au plaisir de la chasse qui prit chez lui la forme d’une passion dévorante. Il y était venu adolescent pour
la première fois en 1724, s’y était marié avec Marie Leszczinska l’année suivante et devait y séjourner pour la dernière fois en octobre-novembre 1773, soit six mois avant
sa mort.
Ce demi-siècle de présence régulière du roi et de la cour fut marqué par d’ambitieux projets architecturaux, portés successivement par Robert de Cotte,
Jacques V Gabriel et son fils Ange-Jacques Gabriel, projets dont la réalisation partielle modifia sensiblement la physionomie du château. Dans le domaine
du décor intérieur, les créations furent extrêmement nombreuses depuis le théâtre “rocaille” de la Belle cheminée, créé en 1725, jusqu’au salon de Madame
du Barry, aménagé en 1772 et d’esprit déjà complètement néoclassique. Les appartements de représentation des souverains, et notamment la salle du
Conseil, virent leur décor largement modernisé, ce qui fut plus vrai encore pour les espaces intimes. Toute une jeune génération d’artistes travailla dans
les années 1730-1740 à rénover le cadre de vie du roi et de la reine : François Boucher, Carle van Loo, Jean-Baptiste-Marie Pierre. L’ameublement fut également
largement renouvelé, donnant lieu à des créations remarquables comme la commode de laque de Marie Leszczinska, livrée en 1737 pour son cabinet de retraite, le bureau du
dauphin ou les superbes feux en bronze doré du salon de Madame du Barry. Dans ce cadre modernisé avec doigté et raffinement, la vie du roi, de ses favorites,
de la famille royale et de la cour en général se déroulait brillamment, six semaines par an, au rythme des parties de chasse, du jeu, des spectacles et des repas dans les
petits appartements.
L’exposition se propose de faire revivre ce temps fort et paradoxalement méconnu de l’histoire du château. Un ensemble d’environ 120 œuvres, tableaux, dessins,
meubles, objets d’art, porcelaines, costumes et manuscrits, sortis des collections du château ou empruntés dans des collections françaises et étrangères, publiques
et privées, permettra d’illustrer ce que fut le Fontainebleau de Louis XV. L’exposition prendra place dans la salle de la Belle cheminée, et se poursuivra dans l’appartement
des Chasses, où sont conservés les cartons peints par Jean-Baptiste Oudry pour la fameuse tenture des Chasses de Louis XV. L’exposition sera complétée par
un parcours au sein du château signalant les grands ensembles décoratifs créés à l’initiative du roi.

Lieu

Exposition présentée dans la salle de la Belle Cheminée et dans l’appartement des Chasses.

Quand

2 avril – 4 juillet 2016

Direction artistique

Richard Peduzzi.

Commissariat

Vincent Droguet, conservateur général, directeur du patrimoine et des collections ; Jean Vittet, conservateur en chef ; Vincent Cochet, conservateur.

Catalogue

aux éditions de la RMN-GP disponible à la librairie du château.

 

Benjamin Ringot

Adjoint au directeur scientifique, Responsable enseignement et formation Centre de recherche du château de Versailles

More Posts


Benjamin Ringot

Adjoint au directeur scientifique, Responsable enseignement et formation Centre de recherche du château de Versailles

Vous aimerez aussi...