Conférence : « La gravure de mode sous Louis XIV » (IFM, 12 janvier 2016)

95-024931Le règne de Louis XIV (1643-1715) est la période où s’invente le système de la mode tel que nous le connaissons, avec l’apparition des premières célébrités dont l’allure soigneusement étudiée inspire des quantités sans cesse croissantes de personnes en France comme à l’étranger.

On observe un abandon progressif des mannequins anonymes au profit des mannequins célèbres. L’image de mode s’impose comme un objet commercial doté d’une part de rêve. Dans ces années-là, la gravure de mode connaît un mouvement de standardisation, de grande inventivité et d’industrialisation. Les graveurs et marchands parisiens contribuent à la naissance du « système de la mode », marqué par le changement permanent. Peintres et graveurs, qui sont aussi marchands d’images, cherchent à tirer le profit le plus grand possible de leur métier. Les plaques de cuivre servant de matrices aux gravures sont reprises sans cesse pour être adaptées aux modes nouvelles. Les « lois de la mode » font leur apparition : « ce qui est à la mode ne peut être laid », écrit Jean Donneau de Visé dans Le Mercure Galant.

Pascale Cugy est diplômée de l’École du Louvre, docteur en histoire de l’art (« La dynastie Bonnart et les bonnarts. Étude d’une famille d’artistes et producteurs de modes », Paris-Sorbonne, 2013), attachée temporaire d’enseignement et de recherche en histoire de l’art moderne à l’Université Rennes 2 depuis 2014.

Accès au .pdf de la présentation.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *