Veille – Publication : Nicolas Vidoni « La police des Lumières. Paris, XVIIe-XVIIIe siècle » (Perrin, avril 2018)

Les forces de police entretiennent une histoire d’amour et de haine avec les populations qu’elles doivent servir et encadrer. Portées aux nues lorsqu’elles protègent, elles sont en partie rejetées lorsqu’elles contraignent. Cette dualité ne date pas d’hier ; pour mieux la comprendre, Nicolas Vidoni propose un essai sur la naissance et le développement des « politiques policières » pratiquées par les agents de la lieutenance de police de Paris entre 1667 et 1789.
Forte de sa « capacité à agir » dans et sur l’espace urbain, la lieutenance a en effet réussi à s’imposer comme un des acteurs majeurs dans la ville d’Ancien Régime. Comprendre la police exercée par cette dernière revient donc à envisager une expérience forgée au contact de la ville capitale et sa population et qui remodèle finalement l’Etat royal. Cette histoire est enfin d’une grande modernité, puisque si les termes ont changé, la question du rapport entre police et population dans la cité reste d’une brûlante actualité. Mais au-delà de cette dimension politique – entendue au sens large – de la lieutenance, c’est bien son action pratique, donc le cœur de son activité, qui est le sujet de ce livre.

Nicolas Vidoni est maître de conférences en histoire moderne à l’université Paul Valéry-Montpellier 3. Il est membre du Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (EA 4424). Ses travaux portent sur l’histoire des polices et l’histoire politique urbaine.

 

EAN : 9782262041458
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 210 mm

 

Source : site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *