Recherche – Présentation de la base de données « Les visiteurs de Versailles »

Intention et objectifs

Cette base s’inscrit dans le cadre du programme de recherche « Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles) » et sera accessible parmi les ressources en ligne du CRCV. L’objectif de cet outil est de recenser les témoignages de visiteurs étrangers sur le domaine, le château et la cour de Versailles, en considérant un champ chronologique assez large, s’étendant du règne de Louis XIV à la fin du XIXe siècle. La constitution de ce corpus permettra de croiser et de confronter ces témoignages, afin de faciliter le travail d’analyse pour interroger le « mythe de Versailles » à l’échelle de l’Europe, tel qu’il a pu être édifié, diffusé, critiqué ou remis en cause par les contemporains. Pourra ainsi se dégager une évolution des points de vue portés sur Versailles, entre le moment où le lieu fonctionne comme centre du pouvoir royal et celui où il devient une évocation du passé monarchique.

Méthode de travail

La première étape de travail pour l’élaboration de cette base consiste à dépouiller des ouvrages généraux traitant de la question des voyageurs ou du voyage, afin d’y relever des sources potentielles. Sont entre autres consultés des catalogues d’exposition (par exemple Visiteurs de Versailles, 2017-2018), des anthologies et des recensions bibliographiques, des actes de colloque, des ouvrages spécialisés sur certains types de voyageurs (notamment britanniques, allemands et russes), ou encore des études générales sur l’histoire politique, culturelle et diplomatique de la France.

Ce relevé effectué, chacune des sources est consultée afin d’en extraire les passages relatifs à Versailles, considéré dans un sens large comprenant aussi bien la ville, le domaine et le château que ses annexes, ses occupants, sa dimension politique, ses événements, ses activités et rituels quotidiens. Les extraits sont ensuite enregistrés et rassemblés dans un fichier commun.

Pour faciliter l’accès à ces sources, la base est élaborée de manière à pouvoir les interroger selon plusieurs filtres thématiques, parmi lesquels : le pays d’origine de l’auteur, la langue du texte, la sensibilité et l’orientation du témoignage, les périodes et dates du voyage, les lieux visités, les événements et les personnages observés ou évoqués. Une fois la recherche effectuée à partir de ces filtres qu’il sera possible de combiner, les résultats s’afficheront et proposeront une ou plusieurs notices cliquables. Chacune de ces notices comportera des éléments biographiques sur l’auteur, l’extrait du texte (sous forme de lien ou de fichier PDF), la référence exacte de l’extrait, ainsi que les différents éléments d’indexation – géographiques, chronologiques et thématiques.

Statistiques (au 1er octobre 2018)

Au 1er octobre 2018, la recension couvre 278 titres d’ouvrages pour 263 auteurs (dont 12 anonymes). Toutes les périodes de la fin du XVIIe au XIXe siècle sont représentées, mais de manière inégale. Pour le moment, les témoignages recensés concernent surtout le règne personnel de Louis XV (60 textes), le règne de Louis XVI (54 textes), la Restauration (36 textes), la Première République – le Consulat en particulier – (32 textes), le règne de Louis XIV (27 textes) et la Monarchie de Juillet (27 textes).

Périodes historiques Nombre de textes concernés
Louis XIV (1643-1715) 27
Louis XV – Régence (1715-1723) 5
Louis XV – règne personnel (1723-1774) 60
Louis XVI – règne (1774-1789) 54
Révolution (1789-1792) 10
Première République (1792-1804) 32
Premier Empire (1804-1814) 8
Restauration (1814-1830) 36
Monarchie de Juillet (1830-1848) 27
Deuxième République (1848-1852) 3
Second Empire (1852-1870) 6
Troisième République (1870-1914) 4

Les textes recensés et l’origine géographique de leurs auteurs renvoient à une large majorité de pays européens et même extra-européens, notamment l’Angleterre (129 textes), l’Allemagne (58 textes), et, dans une moindre mesure, les États-Unis (18 textes), l’Italie et l’Irlande (12 et 11 textes). De nombreux autres pays sont convoqués, même s’ils sont pour le moment peu représentés, comme l’Autriche (6), la Russie (6), la Suède (5) ou le Danemark (3).

Pays actuels Nombre de témoignages
Angleterre 129
Allemagne 58
États-Unis d’Amérique 18
Italie 12
Irlande 11
Écosse 8
France 8
Autriche 6
Russie 6
Suède 5
Danemark 3
Pays-Bas 2
Pologne 2
Espagne 1
Galles (Pays de) 1
Hongrie 1
Suisse 1
Inconnu 3
Pays d’origine des auteurs recensés

Pour attirer des chercheurs et plus généralement un public à dimension internationale, les textes sont dans la mesure du possible relevés dans leur version originale. Ainsi, au 1er octobre, la base couvre plusieurs langues, en premier lieu l’anglais (173 textes), mais aussi l’allemand (51 textes), l’italien (8 textes) et le français (43 textes, en langue originale ou traduits). À noter que les textes qui ont fait l’objet d’une édition dans une seconde langue (originale ou traduite) seront signalés.

Langues d’écriture des textes recensés

Ces statistiques restituent un état provisoire de la recherche. La recension est actuellement encore en cours, notamment pour les auteurs allemands et les textes en langue allemande.


Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

More Posts

Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.