Recherche – État d’avancement du programme (janvier 2019)

Base “Les visiteurs de Versailles”

Une première phase de dépouillement documentaire s’est achevée en décembre 2018. La bibliographie détaillée des ouvrages consultés sera librement accessible en ligne en même temps que la base de données. Vous trouverez cependant déjà une brève sélection des principaux travaux mobilisés à la fin de cet article.

L’année 2019 a commencé avec la saisie des premières données dans la base. Au 15 février 2019, 148 notices ont été intégrées. Cela a permis d’enrichir les thésaurus ; certains commencent même à être complets, notamment les événements évoqués.

Exemple de thésaurus : champ “Événements évoqués” (provisoire)

L’élaboration de la charte de saisie est en bonne voie. Des ajustements sont progressivement effectués à mesure de l’intégration des notices, afin de répondre aux problèmes rencontrés. Quelques points doivent encore être discutés avec le comité scientifique du programme de recherche.

Exemple de notice (provisoire)

Sources iconographiques

En parallèle, le travail de recherche iconographique s’est également poursuivi. Il a commencé avec une mise au point sur les collections conservées en France, afin d’essayer de comprendre quelles sont les représentations traditionnelles données par les artistes français sur le château, le parc et la cour de Versailles. La recherche s’est d’abord orientée vers les ressources accessibles en ligne, en l’occurrence le site « Collections château de Versailles », la banque d’images du CRCV et le catalogue de la BnF. Les fonds concernés sont principalement ceux du château, musée et domaine national de Versailles, de la Bibliothèque municipale de Versailles et le fonds Hennin des Estampes de la BnF.

Cette recension a permis de rassembler pour le moment près de 180 sources iconographiques françaises. Elles sont pour la plupart bien connues, émanant de graveurs fameux des XVIIe et XVIIIe siècles, tels que Pierre Aveline l’Ancien, Jean Le Pautre, Pierre Menant, Adam Perelle, Jacques Rigaud ou encore Israël Silvestre. Ces images proposent le plus souvent des vues animées sur les extérieurs du château : façade depuis les écuries, le parterre de l’orangerie ou les jardins, vues des jardins et des bosquets, vues de la ville depuis le château. L’autre élément qui revient constamment est la présence de la foule, représentée avec différents personnages donnant vie à la scène (couples, cavaliers, gardes, courtisans…).

Adam Perelle (graveur), L’Entrée du château de Versailles, gravureXVIIe siècle, Bibliothèque municipale de Versailles

Les scènes d’intérieur et la vie de cour en général sont rarement représentées, sauf à l’occasion d’événements marquants et relativement exceptionnels comme les fêtes de mariage (voir par exemple les gravures de Charles-Nicolas Cochin le Jeune). De la même manière, les scènes de gouvernement sont absentes et le roi n’est quasiment jamais associé aux représentations du château, oblitérant de la sorte l’aspect politique du lieu. En somme, les images insistent davantage sur la magnificence et les divertissements, donc sur le spectacle du pouvoir, plutôt que sur l’exercice du pouvoir. Ce travail de recension des sources françaises doit être poursuivi, notamment pour cerner la perpétuation des images des XVIIe-XVIIIe siècles et la production du XIXe siècle.

En parallèle, a aussi été effectuée une recherche avec le mot-clé « Versailles » parmi les collections en ligne du British Museum, du Rijksmuseum, du Staaliche Museen zu Berlin et du Getty Research Institute. Cela a permis de relever près de 70 images réalisées par des artistes étrangers, essentiellement des gravures mais aussi quelques dessins. La plupart s’inspirent des estampes françaises (notamment celles de Pierre Aveline l’Ancien et de Jacques Rigaud), mais proposent parfois des variations qu’il serait intéressant d’étudier. Rares sont finalement les vues originales, à l’instar des œuvres de John-Claude Nattes ou de William Callow (1ère moitié du XIXe).

John-Claude Nattes (dessinateur), John Hill (graveur), Versailles, du côté de l’Orangerie / from the Orangerie, aquatinte, 1805, château de Versailles (INV.GRAV 751)

Bibliographie sélective de la base “Les visiteurs de Versailles”

Catalogue de l’exposition « Visiteurs de Versailles. Voyageurs, princes, ambassadeurs, 1682-1789 », château de Versailles, 2017-2018.

Babeau Albert, Les Voyageurs en France depuis la Renaissance jusqu’à la Révolution, 1928 (1ère éd. 1885).

Bertier de Sauvigny Guillaume de, La France et les Français vus par les voyageurs américains, 1814-1848, 1982.

Black Jeremy, France and the Grand Tour, 2003.

Boucher de La Richarderie Gilles, Bibliothèque universelle des voyages, 1808, vol. 3.

Boutier Jean, Klesmann Bernd, Moureau François, zum Kolk Caroline, Voyageurs étrangers à la cour de France, 1589-1789 : regards croisés, 2014.

Cox Edward Godfrey, A Reference Guide to the Literature of Travel, 1935-1949, vol. 1 : “The Old World”.

Da Vinha Mathieu, Masson Raphaël (dir.), Versailles. Histoire, dictionnaire et anthologie, 2015.

Diezinger Sabine, « Paris in deutschen Reisebeschreibungen des 18. Jahrhunderts (bis 1789) », Francia, n°14, 1986, p. 263-329.

Gerbod Paul, Voyages au pays des mangeurs de grenouilles. La France vue par les Britanniques du XVIIIe siècle à nos jours, 1991.

Goulemot Jean M., Lidsky Paul, Masseau Didier, Le Voyage en France. Anthologie des voyageurs français et étrangers en France, aux XIXe et XXe siècles (1815-1914), 1997.

Grosser Thomas, Reiseziel Frankreich: deutsche Reiseliteratur vom Barok bis zur Französischen Revolution, 1989.

Kaiser Gerhard R. (éd.), Deutsche Berichte aus Paris 1789-1933, Zeiterfahrung in der Stadt der Städte, 2017.

Maxwell Constantia, The English Traveller in France 1698-1815, 1932.

Struck Bernhard, « De l’affinité sociale à la différence culturelle. La France vue par les voyageurs allemands au XVIIIe siècle », Francia. Forschungen zur westeuropäischen Geschichte, 28/2, 2001, p. 17-34.

Ziegler Hendrik, « “His house at Versailles is something the foolishest in the world’’. La Grande Galerie de Versailles à travers les récits de voyageurs et d’ambassadeurs autour de 1700 », dans Strunck Christine, Kieven Elisabeth (dir.), Europäische Galeriebauten : Galleries in a Comparative European Perspective (ca. 1400-1800), 2010, p. 351-381.

Centre de Recherches sur les Relations Interculturelles entre les Aires Anglophones et Francophones (CRIDAF), Répertoire des relations de voyage, mémoires et souvenirs de touristes et de résidents français en Grande-Bretagne et de touristes et résidents britanniques en Frances entre 1750 et 1980, Villetaneuse, Université Paris-Nord, 1988.

Women’s Travel Writing, 1780-1840 : A Bio-Bibliographical Database, URL : http://www4.wlv.ac.uk/btw/

Bibliothèque des voyages et bibliographie des voyages, sur le site du CRLV, URL : http://www.crlv.org/index/glossaire-francfort et http://www.crlv.org/index/bibliographie-des-voyages


Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

More Posts


Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.