Colloque – Communiqué de presse : « La conférence de la paix de Paris de 1919. Les défis d’un nouvel ordre mondial » (Paris et Versailles, DHI et CRCV, 5 au 8 juin 2019)

Colloque international organisé par l’Institut historique allemand (IHA), l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et le Centre de recherche du château de Versailles, avec le soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, de l’UMR SIRICE, de la fondation Fritz Thyssen, du LabEx Écrire une histoire nouvelle de l’Europe, de la fondation Konrad Adenauer, de l’Institut historique allemand de Londres et de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

L’ombre portée du traité de Versailles, signé le 28 juin 2018, a longtemps laissé à l’arrière-plan la conférence de la Paix qui s’ouvrit à Paris le 18 janvier 1919 et se clôtura le 21 janvier 1920. Comme ce fut le cas pour le Bicentenaire du Congrès de Vienne, en 2015, l’occasion est donnée par le colloque des 5-8 juin 2019 de redécouvrir cette assemblée diplomatique sans précédent, réunie, il y a exactement un siècle, pour définir les fondements du nouvel ordre international au sortir de la Première Guerre mondiale.

Conçu dorénavant comme un ordre mondial, et non plus européen, ses principes fondamentaux – respect du Droit, égalité souveraine des États, autodétermination, libéralisme économique, diplomatie ouverte, égalité raciale – furent discutés, retenus ou rejetés par les 32 négociateurs réunis à Paris mais aussi par les associations issues de la société civile, présentes en nombre au moment de la conférence.

Ce « premier Congrès mondial » de l’histoire, comme il fut qualifié à l’époque, et qui rassembla de fait de nombreux États latino-américains, quelques États asiatiques et de très rares États d’Afrique, laissa néanmoins sur le bord de la route les États colonisés ou placés sous mandats qui demeurèrent exclus de cette société internationale au fonctionnement fondamentalement inégalitaire. De la conférence n’en ont pas moins découlé les grandes organisations internationales qui posèrent les fondements de la diplomatie multilatérale du XXe siècle, à commencer par la Société des Nations et l’Organisation internationale du travail, et de nouvelles pratiques internationales qui seront au cœur des débats.

Programme

Communiqué de presse

Inscriptions


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.