Recherche – Mise en ligne de la base de données « Visiteurs de Versailles »

La base « Visiteurs de Versailles » est désormais accessible en ligne sur le Portail de ressources du CRCV.

Présentation générale

Entre l’installation de la cour en 1682 et la fin de la Belle Époque en 1914, qui vient de l’étranger pour visiter Versailles et pourquoi ? Quelles sont les impressions de ces visiteurs sur le lieu, aussi bien que sur ses habitants et son histoire : admiration ou dénigrement, fascination ou rejet ?

C’est à ces questions que la base de données « Visiteurs de Versailles » tente d’apporter un éclairage. Élaborée dans le cadre du programme « Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe  » mené par le CRCV, cette base rassemble les témoignages écrits laissés par des visiteurs étrangers venus entre le règne de Louis XIV et la fin du XIXème siècle. L’objectif est de répondre à l’une des problématiques fondamentales posée par le programme de recherche : comprendre la construction de l’imaginaire – voire d’un mythe – de Versailles, en examinant les impressions laissées par les voyageurs venus de différents pays européens. Il s’agit également de saisir les évolutions qu’a pu connaître cet imaginaire, entre le Versailles royal des Bourbons vécu par des visiteurs observateurs et le Versailles postrévolutionnaire, mobilisant la mémoire et invitant à porter un regard sur l’histoire.

Autant source de réflexion qu’outil de recherche, la base « Visiteurs de Versailles » fera l’objet de différentes formes de valorisation scientifique. Le workshop « Récits de voyages à Versailles, XVIIème-XIXème siècles », organisé par le CRCV le 23 mars 2020, vise à encourager son utilisation. Elle pourra également être mobilisée par les intervenants du colloque « Le mythe de Versailles et l’Europe des cours », qui viendra clore en 2021 le programme de recherche « Identités curiales ».

Enfin, la base « Visiteurs » peut avoir des utilisations variées, pour les chercheurs comme pour le grand public. En effet, elle permet d’interroger le corpus selon diverses modalités : intérêt pour les voyageurs originaires d’un pays en particulier, pour une période ou un espace spécifique. De la sorte, la base peut servir autant des recherches portant sur la question du voyage que des travaux consacrés à des thématiques différentes, ayant trait à l’histoire cérémonielle (avec l’étude des rituels quotidiens ou des cérémonies monarchiques), l’histoire de l’art (avec une recherche sur un artiste ou un lieu spécifique), l’histoire du genre (avec une attention portée aux auteurs de sexe féminin) ou encore l’histoire politique (avec un regard porté sur les événements reliés au château ou à la ville). Nous encourageons ainsi tout chercheur qui le souhaiterait à exploiter la base « Visiteurs » et, éventuellement, à proposer une publication de ses résultats dans le Bulletin du CRCV.

La base en quelques chiffres

Au moment de sa première publication, en octobre 2019, la base « Visiteurs de Versailles » couvre :

  • 572 notices pour 346 auteurs (dont 88 femmes)
  • deux siècles d’histoire, allant des années 1660 à la Troisième République, avec une prédominance, pour l’Ancien Régime, des règnes de Louis XV et de Louis XVI, et, pour le XIXème siècle, de la Restauration et de la Monarchie de Juillet.
  • 8 langues, avec une grande majorité de textes en anglais, en allemand et en français (langue originale ou traduction)
  • 32 pays (correspondant au lieu de naissance des auteurs)
  • 11 types de textes, notamment des récits de voyage, des correspondances, des journaux, mais aussi quelques guides de voyage, relations diplomatiques, mémoires et autobiographies
  • Plus de 500 espaces recensés, vus ou évoqués par les visiteurs à Versailles
  • Presque 1000 personnages recensés, vus ou évoqués par les voyageurs lors de leur visite.

Fonctionnement et organisation

La base « Visiteurs » permet d’effectuer différents types de recherches : recherche avancée (en sélectionnant une ou plusieurs valeurs dans un ou plusieurs champs), recherche par amplitude de dates ou recherche libre (attention : cette dernière n’interroge que certains champs).

Après avoir validé les éléments de votre recherche, vous obtenez une liste de résultats qui comporte, dans l’ordre, les éléments suivants de la notice : « Auteur » — « Objet du témoignage » [« Type de texte » en « Langue »].

La notice donne à voir les champs de la base qui ont été saisis en fonction du contenu du texte. Chaque notice comporte ainsi trois types de données :

– Les données concernant l’auteur du texte : nom, dates de naissance et de décès, origine géographique, éléments biographiques.

– Les données concernant la forme du texte : type de texte, titre, édition, pagination de l’extrait, informations sur les éventuelles illustrations, accès à la source.

– Les données concernant le contenu du texte : champ lexical, période concernée, dates, lieux, événements et personnages évoqués.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’« Avertissement ».

Historique du projet

Le travail pour l’élaboration de la base « Visiteurs » a commencé en avril 2018, avec la définition du projet et la recension des extraits à retenir. Cette recension, qui a duré jusqu’en décembre, a impliqué le dépouillement de différents types de ressources : bases de données en ligne, revues et articles consacrés à la question du voyage, catalogues d’exposition, actes de colloques, anthologies, monographies consacrées à un lieu ou à un type de voyageur (vous pouvez en retrouver le détail dans la « Bibliographie »). Des chercheurs ont en outre été sollicités pour compléter ce corpus, membres du comité de pilotage du programme « Identités curiales », mais également professeurs extérieurs (voir les « Remerciements »).

Chaque extrait a été relevé le plus précisément possible et enregistré dans un tableur Excel, en prenant soin de noter non seulement les informations relatives aux textes (édition, pagination, langue d’écriture, lien web), mais aussi des informations relatives aux auteurs (dates de naissance et de décès, origine géographique) et des informations relatives au voyage en lui-même (circonstances, date et période).

L’application de production a ensuite été mise en place par Isabelle Pluvieux (responsable chargée des bases de données au CRCV) et les champs définis en concertation avec le comité. Des points d’étape ont été régulièrement réalisés sous le contrôle de Mathieu da Vinha (directeur scientifique du CRCV) et Benjamin Ringot (adjoint au directeur scientifique et chargé de recherche au Centre de recherche du château de Versailles), permettant la rédaction d’une charte de saisie. L’intégration des notices dans l’application a commencé en janvier 2019 et s’est poursuivie jusqu’en septembre. L’application web a été développée par Isabelle Pluvieux en juillet-août, puis testée par l’équipe du CRCV avant la mise en ligne publique.

Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

More Posts


Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.