Recherche – État d’avancement du programme (juin 2020)

Actes du workshop (2020) et colloque (2021)

Le travail pour l’édition des actes du workshop « Récits de voyages à Versailles », dans le Bulletin du CRCV, se poursuit. Sur les sept contributions, quatre sont prêtes à être transmises aux éditions, tandis que les trois autres ont été relues par les directeurs de publication. Elles sont en cours de contrôle par leurs auteurs. Le volume complet devrait donc être transmis à un correcteur professionnel au courant de l’été.

L’appel à communication du colloque « Le mythe de Versailles et l’Europe des cours » (prévu en juin 2021), traduit en anglais et en espagnol, a été diffusé en mai dans les réseaux internationaux et a fait l’objet d’envois ciblés auprès de chercheurs susceptibles d’être intéressés. Ce mois de juin, il a notamment été relayé par l’International Society for Eighteenth-Centuries Studies (ISECS).

Base « Visiteurs de Versailles »

De nouveaux ouvrages ont pu être consultés afin d’y repérer d’éventuelles sources à ajouter à la base :

  • Gaehtgens Thomas W., Versailles : de la résidence royale au Musée historique, la Galerie des Batailles dans le musée historique de Louis-Philippe, de l’allemand par P. Poirot, 1984.
  • Pageard Robert, Mémoires de Versailles. Témoignages, souvenirs, évocations, 1989.
  • Catalogue de l’exposition « Versailles, vie artistique, littéraire et mondaine, 1889-1939 », musée Lambinet, 2 décembre 2003-29 février 2004.

En outre, durant ce mois de juin, 28 nouvelles notices ont été ajoutées à la base.

La moitié concerne deux visiteurs venus de la République des Deux Nations. Leurs témoignages ont aimablement été suggérés par Joanna Orzeł, maître de conférences à l’université de Lodz, qui a également apporté une aide précieuse pour le recollement des informations et les traductions.

Le premier de ces visiteurs, Józef Jerzy Hylzen, est un aristocrate polonais qui découvre l’Europe dans le cadre de son Grand tour en 1753-1754. Il fait l’objet de dix notices :

  • La première rapporte sa découverte admirative de Versailles le 25 août 1753.
  • La seconde, son audience avec la famille royale le 4 septembre.
  • La troisième, sa visite de Trianon et de la ménagerie le 24 septembre.
  • La quatrième, ses rencontres avec la reine et les pérégrinations du roi Stanislas, entre le 30 septembre et le 2 octobre 1753.
  • La cinquième, sa découverte de Marly le 15 octobre.
  • La sixième, sa participation à la fête de la Présentation de Jésus au Temple, le 2 février 1754.
  • La septième, sa présence à la cérémonie du Lavement des pieds le 11 avril.
  • La huitième, son point de vue sur différents rituels de cour le 21 avril.
  • La neuvième, son audience de congé avec la reine le 19 mai.
  • La dixième, sa présence à la procession de la Pentecôte et au Grand couvert, le 2 juin

Un autre aristocrate originaire de la République des Deux Nations, mais appartenant à la noblesse du Grand-Duché de Lituanie, est également recensé : Franciszek Ksawery Bohusz, qui porte un regard mitigé sur Versailles et ses environs lors d’une visite entre le 18 mars et le 1er juin 1778.

Désormais, la base compte également des témoignages supplémentaires pour la seconde moitié du XIXe siècle, émanant notamment de visiteurs anglophones :

  • Edward King, journaliste américain, qui après une « rêverie fascinante » découvre les ruines de Marly en 1867.
  • Une autre Américaine, dénommée A. Ellen Stanton, est l’objet de trois notices, chacune relative à une visite rapportée dans son journal : la première le 14 janvier 1868 durant laquelle elle se rend dans le musée, la seconde le 25 avril durant laquelle elle découvre les Trianons et les appartements intérieurs du château, la dernière le 16 mai, à l’occasion de laquelle elle retourne au musée et liste ses œuvres préférées.
  • James Dabney McCabe, venu également des États-Unis, donne un récit détaillé de sa visite en 1869 et l’accompagne de nombreuses anecdotes.
  • Le Britannique George Musgrave, venu sous le Second Empire, qui fait l’objet de deux notices : une qui concerne le remplacement de la machine de Marly, et l’autre qui rapporte la réflexion politique livrée à l’occasion de sa visite du musée.
  • Un autre Anglais, John Sherer, grand voyageur, qui vers 1875 propose un historique de Versailles et pose un regard critique sur la figure de Louis XIV. Pour lui, il s’agit d’une « [résidence] merveilleuse, peut-être pas tant en elle-même que pour les scènes qui ont eu lieu dans son enceinte ».
  • Henry Sutherland Edwards, correspondant du Times, qui après 1871 consacre une chronique à l’histoire de Versailles, restituée à l’aide de nombreuses citations.
  • James Henry Haynie, quant à lui correspondant du New York Times, qui dans son volume Paris past & present consacre de même plusieurs pages à Versailles, son histoire et sa description.

Ont également été ajoutés des témoignages émanant de journalistes d’autres nationalités :

  • La grandeur et le coût de Versailles, évoqués dans une chronique de Ludwig Börne, probablement au début du règne de Louis-Philippe.
  • Ricardo Augusto Pereira Guimarães, vicomte de Benalcanfor, journaliste polémiste portugais, qui rapporte quelques impressions sur le musée sous la Troisième République.

Trois nouvelles notices renvoient à des guides de voyage :

  • Une consacrée à Versailles et une autre à la machine de Marly sous le Second Empire dans Paris and its Environs. An Illustrated Handbook de Thomas Forester (1859).
  • Conseils pratiques, historique, citations et anecdotes accompagnant un itinéraire dans le musée et le catalogue de ses principales œuvres, dans Days near Paris d’Augustus John Cuthbert Hare (1887).

Enfin, un récit probablement fictionnel d’une visite de Versailles en famille, fin octobre entre 1875 et 1879, par l’écrivain américain Edward Everett Hale.

Le dépouillement se poursuivra durant l’été pour s’achever au plus tard fin août, si l’accès aux bibliothèques permet de consulter les derniers ouvrages repérés portant notamment sur les voyageurs hispanophones. Les derniers témoignages relevés pourront alors venir compléter le corpus et en clore temporairement l’enrichissement. Cela fait, la recherche sur les visiteurs pourra reprendre, probablement à la rentrée. Le corpus d’étude sera augmenté avec les dernières notices saisies et ainsi complété. Les statistiques déjà établies seront ajustées en fonction de ces nouvelles données et l’analyse se poursuivra ensuite.

Billets thématiques dans Les Carnets de Versailles

En attendant, les premiers résultats de ce travail sont toujours présentés par le biais d’articles rédigés pour Les Carnets de Versailles. La première série, portant sur les rituels de cour, a fait l’objet d’une quatrième publication le 15 juin 2020, sous le titre « Visiteurs : attendre le Roi ».

Le prochain article portera probablement sur le thème « Visiteurs : assister à la messe » (titre provisoire). En attendant, retrouvez les trois premières publications de la série sur les rituels :

Publications

Gérard Sabatier, directeur du programme de recherche, et moi-même avons préparé chacun un article historiographique pour le Bulletin du CRCV :

  • « La recherche française récente sur Versailles et la cour. Problématiques et orientations » (Gérard Sabatier).
  • « Les historiens et le mythe de Versailles en Europe, des années 60 à nos jours » (Flavie Leroux).

Ces deux textes sont terminés et seront en principe transmis à Alexandra Pioch, responsable des éditions au CRCV, d’ici la fin du mois de juillet.

Versailles et la Pologne

Avec Maciej Forycki et Katarzyna Kula (codirecteurs de publication), nous avons continué à avancer dans la relecture des articles qui composeront le collectif « Versailles et la Pologne », à paraître dans le Bulletin du CRCV. Parmi les textes relus le mois passé :

  • Małgorzata Durbas, « Présence d’André Le Nôtre dans les jardins du palais de Franciszek Salezy Potocki à Krystynopol au milieu du XVIIIe siècle »
  • Kuras Katarzyna, « Les Polonais à la cour de Marie Leszczynska » [déjà repris par l’auteur]
  • Sawicki Mariusz, « L’influence politique de Versailles sur la noblesse lituanienne à la fin du XVIIe siècle » [déjà repris par l’auteur]
  • Ziober Aleksandra, « Dans le cercle du pouvoir : les favoris dans les systèmes politiques des cours de Paris-Versailles et du Grand-duché de Lituanie au XVIIe siècle » [déjà repris par l’auteur].

Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

More Posts


Flavie Leroux

Attachée de recherche au CRCV et coordinatrice du programme "Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)", sous la direction de Gérard Sabatier et Mathieu da Vinha.

Vous aimerez aussi...