Exposition : Tricentenaire de la mort de François de Salignac de La Mothe-Fénelon, dit Fénelon (Château de Fénelon, Sainte Mondane)

FENELON vue aerienneQui se souvient de Fénelon ?

A peine est-il enseigné à la faculté. A peine est-il cité dans les livres d’histoire. D’ailleurs peu d’historiens se brûlent-ils les ailes à en rédiger une biographie – saluons encore celle de Sabine Melchior-Bonnet parue chez Perrin en 2008.

Oui, Fénelon est méconnu. Et pourtant, en cette année 2015, nous fêtons le tricentenaire de sa mort, le 7 janvier 1715, tout comme nous fêtons celui de Louis XIV survenu le 1er septembre de la même année. Est-ce à dire que le Roi-Soleil occulte de ses rayons le grand écrivain ? Fénelon fut le seul personnage du Grand Siècle à en réchapper.

En cette année anniversaire, le château de Fénelon rend hommage au célèbre écrivain, archevêque de Cambrai, et organise une exposition exceptionnelle à partir du mois d’avril.

Propriété privée, le château de Fénelon se situe entre Sarlat et Souillac, à Sainte-Mondane, dans le Périgord.  Le site est classé Monument historique et ouvert à la visite.

Photo expo FENELONL’exposition s’organise autour de différentes vitrines rassemblant des souvenirs féneloniens (gravures, bibelots, objets d’art, biscuit de Sèvres, mais aussi éditions originales et lettre de Louis XIV) selon une thématique biographique. Il s’agit avant tout de comprendre une trajectoire de vie et une ambition : comment Fénelon est-il « monté » à Versailles ? Quels ont été ses soutiens ou, au contraire, ses ennemis ? Quelle a été sa postérité ? Et le quiétisme ? Avec la référence constante à  son grand œuvre, tout spécialement Les Aventures de Télémaque à l’inspiration mythologique, allégorique, religieuse, mais aussi politique, qui causeront son exil de la Cour.

Ne pouvait-il y avoir plus bel hommage que de retracer la vie du grand homme dans les lieux mêmes qui l’ont vu naître ? Car le château que nous admirons aujourd’hui est bien celui qu’a connu Fénelon, avec la galerie cloître propice à la méditation ou la chambre dite « de Fénelon » et son lit d’époque Louis XIII, dans lequel le futur archevêque serait né, face à une magnifique cheminée, classée Monument historique, toute de noyer sculptée et surmontée d’un portrait de l’illustre prélat.

Les nombreux souvenirs et objets d’art liés à l’écrivain, tous issus des collections du château, sont  présentés pour la première fois dans les salles meublées du château.

 

Date et lieu

– année 2015

– Château de Fénelon – 24370 Sainte-Mondane

 

Site internet du château de Fénelon.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *